Dans cet espace vous pouvez

- soit faire une recherche avancée sur tous les points de presse et déclarations de politique étrangère

 

- soit sélectionner une date 


Point de presse du 06 décembre 2016


Sommaire



Au point de presse de ce jour, le porte-parole a rappelé la déclaration du ministre, fait les déclarations et répondu aux questions suivantes :



1. Nations unies - Syrie - Rappel de la déclaration de Jean-Marc Ayrault, ministre des affaires étrangères et du développement international (5 décembre 2016)

Un projet de résolution, qui visait à instaurer un cessez-le-feu et à rétablir l'accès immédiat et sans entrave de l'aide humanitaire, n'a pu être adopté par le conseil de sécurité des Nations unies, du fait d'un nouveau veto de la Russie.

Face à une situation humanitaire d'une gravité exceptionnelle en Syrie, marquée par la situation dramatique à Alep, la France a soutenu ce texte sans hésitation.

Je déplore que, du fait de l'obstruction de la Russie, le conseil de sécurité des Nations unies ne soit toujours pas en mesure d'assumer ses responsabilités à l'égard des populations civiles en Syrie qui font face à la folie destructrice du régime de Bachar al-Assad, comme des groupes terroristes, à commencer par Daech.

Depuis le début de la crise syrienne, la France estime que seule une solution politique permettra de remettre la Syrie sur le chemin de la paix et de la stabilité. L'escalade militaire est, à l'inverse, une impasse qui ne fait qu'aggraver les souffrances des populations et nourrir le terrorisme.

Il est urgent de créer les conditions pour une reprise des négociations en vue d'une transition politique.

Comme je l'ai déjà indiqué à plusieurs reprises, la France ne se résignera pas. Elle reste pleinement mobilisée, avec ses partenaires, pour arrêter le martyre d'Alep. C'est dans cet esprit que j'accueillerai, samedi 10 décembre à Paris, une réunion ministérielle des pays affinitaires.

Retour sommaire


2. Espagne - Entretien de M. Jean-Marc Ayrault avec son homologue (Paris, 7 décembre 2016)

M. Jean-Marc Ayrault, ministre des affaires étrangères et du développement international, recevra le 7 décembre son homologue espagnol, M. Alfonso Maria Dastis Quecedo.

Il s'agit du premier déplacement à Paris du ministre espagnol des affaires étrangères et de la coopération depuis sa prise de fonctions le 4 novembre dernier.

Les ministres évoqueront les initiatives en cours pour relancer l'Europe sur la base des thèmes identifiés à Bratislava, qu'il s'agisse de l'Europe de la défense, de l'Europe de l'emploi et de la croissance et de l'Europe de la jeunesse, ainsi que les différents volets de la relation bilatérale.

Cette rencontre permettra également d'évoquer la coopération de la France et de l'Espagne au sein du conseil de sécurité des Nations unies dans la perspective de la présidence espagnole du mois de décembre.

Retour sommaire


3. OTAN - Participation de M. Jean-Marc Ayrault à la réunion des ministres des affaires étrangères (Bruxelles, 6 décembre 2016)

M. Jean-Marc Ayrault, ministre des affaires étrangères et du développement international, participe aujourd'hui à la réunion des ministres des affaires étrangères de l'organisation du traité de l'Atlantique nord (OTAN) qui se déroule le 6 et le 7 décembre à Bruxelles.

Cette réunion sera l'occasion d'aborder la manière dont l'Alliance répond aux défis qui se présentent à elle. Les alliés travailleront également à la mise en oeuvre de la déclaration de Varsovie sur la coopération entre l'OTAN et l'Union européenne. Cette coopération joue un rôle important dans le resserrement des liens transatlantiques dont la nécessité sera soulignée par les ministres.

Retour sommaire


4. Syrie

Q - Avez-vous une réaction aux tirs qui ont visé un hôpital d'Alep ouest hier ?

R - La France condamne les tirs qui ont visé le 5 décembre un hôpital dans la partie ouest d'Alep, causant la mort de plusieurs civils et de deux médecins.

Ces attaques constituent une nouvelle violation grave du droit international humanitaire. La France appelle toutes les parties à respecter la protection des personnels et soins de santé ainsi que le rappelle le conseil de sécurité des Nations unies dans la résolution 2286./.

Retour sommaire