Dans cet espace vous pouvez

- soit faire une recherche avancée sur tous les points de presse et déclarations de politique étrangère

 

- soit sélectionner une date 


Point de presse du 26 septembre 2016


Sommaire



Au point de presse de ce jour, le porte-parole a rappelé les déclarations du ministre et fait les déclarations suivantes :



1. Syrie - Rappel de la déclaration de M. Jean-Marc Ayrault, ministre des affaires étrangères et du développement international (25 septembre 2016)

À la demande de la France, des États-Unis et du Royaume-Uni, le conseil de sécurité se réunit aujourd'hui en urgence. Cette réunion doit permettre d'ouvrir la perspective d'un arrêt des combats qui font rage à Alep et qui mettent à nouveau à l'épreuve la population de cette ville martyre.

Le régime de Bachar al-Assad a manifestement fait le choix de l'escalade militaire, alors que chacun sait qu'il n'y aura pas d'autre solution au conflit en Syrie que politique.

J'en appelle donc à ses soutiens, la Russie et l'Iran, à se ressaisir et à faire preuve de responsabilité en mettant un coup d'arrêt à cette stratégie qui conduit à l'impasse. Sinon la Russie et l'Iran seront complices des crimes de guerre commis à Alep.

Il appartient au conseil de pousser en faveur d'une cessation immédiate des hostilités, d'abord à Alep, et de permettre ainsi un accès de la population à l'aide humanitaire, dont elle a tant besoin.

Comme je l'ai proposé, cette semaine dans toutes les réunions consacrées à la Syrie en marge de l'assemblée générale des Nations unies, il faut également accompagner cette trêve d'un mécanisme de suivi qui permette de créer l'indispensable confiance grâce à la mobilisation de tous les États du groupe international de soutien à la Syrie prêts à y contribuer.

Face à la gravité du drame en cours à Alep, il n'y a plus de temps à perdre pour sauver la population tant éprouvée de nouvelles souffrances. Il s'agit pour tous les membres du conseil de sécurité d'un moment de vérité. Mon voeu le plus cher est que chacun soit à la hauteur de ses responsabilités.

Retour sommaire


2. Gabon - Proclamation des résultats de l'élection présidentielle - Rappel de la déclaration de M. Jean-Marc Ayrault, ministre des affaires étrangères et du développement international (24 septembre 2016)

La Cour constitutionnelle a proclamé les résultats de l'élection présidentielle au Gabon. La France respecte les institutions gabonaises. Elle est attachée aux liens profonds qui l'unissent au Gabon.

C'est dans cet esprit qu'elle avait appelé à un examen transparent et impartial des résultats dans le but de lever toutes les interrogations, exprimées notamment par la mission d'observation de l'Union européenne. La France constate que l'examen des recours n'a pas permis de lever tous les doutes.

La France estime que les autorités du Gabon ont la responsabilité première de prendre les initiatives qui restaurent la confiance des Gabonais en leurs institutions et n'éloignent pas le Gabon des normes internationales en matière de droits de l'Homme et d'État de droit.

La France demande également à ceux qui continuent de contester les résultats de récuser l'action violente et de poursuivre leurs revendications selon des voies qui ne remettent pas en cause la paix et le bien-être du pays. La France souhaite continuer de se concerter avec ses partenaires africains, européens et internationaux. Elle encourage notamment l'Union africaine à poursuivre sa mobilisation.

Retour sommaire


3. Royaume-Uni - Entretien de M. Harlem Désir avec Mme Fiona Hyslop, ministre de la culture, du tourisme et des affaires extérieures de l'Écosse (Paris, 26 septembre 2016)

M. Harlem Désir, secrétaire d'État chargé des affaires européennes, reçoit aujourd'hui Mme Fiona Hyslop, membre du parlement écossais, ministre de la culture, du tourisme et des affaires extérieures de l'Écosse.

Mme Hyslop et M. Désir feront le point sur les principaux sujets de l'actualité européenne. Ils aborderont le renforcement de nos liens en matière éducative et culturelle, dans le cadre des coopérations développées depuis 2013, ainsi que les perspectives d'investissement pour les entreprises françaises en Écosse.

Retour sommaire


4. Colombie - Signature de l'accord de paix - Déplacement de M. André Vallini (26 septembre 2016)

M. André Vallini, secrétaire d'État chargé du développement et de la Francophonie, se rend aujourd'hui à Carthagène pour participer à la cérémonie de signature officielle de l'accord de paix entre le gouvernement colombien et les FARC.

Ce déplacement témoigne du soutien de la France au processus et à l'accord de paix et fait suite à l'entretien bilatéral entre le président de la République et le président Santos le 20 septembre, en marge de l'assemblée générale des Nations unies à New York.

Cet accord historique met fin à un conflit de plus de 50 ans, qui a fait plusieurs centaines de milliers de victimes. Il démontre que la recherche de la paix, longue et difficile, mérite d'être inlassablement poursuivie. La France salue en particulier l'action des Nations unies sur le terrain, qui a mis en place une mission d'observation du respect de l'accord.

La France est aux côtés du peuple colombien dans son chemin vers la paix. Nous continuerons à accompagner la mise en oeuvre de l'accord, à titre bilatéral, en contribuant au financement du développement rural et au déminage, comme au sein de l'Union européenne et de l'organisation des Nations unies qui auront un rôle important à jouer à cet égard.

M. Jean-Marc Ayrault, ministre des affaires étrangères et du développement international, se rendra en Colombie les 16 et 17 décembre pour le lancement de l'année croisée franco-colombienne pour 2017.

Retour sommaire


5. Jordanie - Assassinat de Nahed Hattar (25 septembre 2016)

Nous avons appris avec consternation l'assassinat de l'écrivain et journaliste jordanien, M. Nahed Hattar.

Nous présentons nos condoléances à sa famille.

La France condamne cet acte odieux et réaffirme son attachement à la liberté d'expression, d'opinion et de la presse, partout dans le monde./.

Retour sommaire