Dans cet espace vous pouvez

- soit faire une recherche avancée sur tous les points de presse et déclarations de politique étrangère

 

- soit sélectionner une date 


Point de presse du 22 février 2017


Sommaire



Au point de presse de ce jour, le porte-parole a fait les déclarations et répondu aux questions suivantes :



1. Irlande - Déplacement de M. Jean-Marc Ayrault (22 février 2017) - Rappel de la déclaration du 17 février 2017

M. Jean-Marc Ayrault, ministre des affaires étrangères et du développement international, se rendra à Dublin le mercredi 22 février à l'invitation de son homologue irlandais, M. Charles Flanagan, qu'il avait reçu à Paris le 1er décembre dernier.

Les deux ministres feront le point sur les principaux dossiers européens et internationaux, en particulier l'avenir de l'Union européenne et le processus de paix au Proche-Orient.

M. Jean-Marc Ayrault prononcera également un discours à l'«Institute of International and European Affairs», et participera au conseil des exportateurs irlandais où il présentera les opportunités de notre pays aux investisseurs potentiels.

Retour sommaire


2. Ã‰tats-Unis - Plantation d'un arbre offert par le mémorial du 11 septembre de New York (Quai d'Orsay, 23 février 2017)

M. Jean-Marc Ayrault, ministre des affaires étrangères et du développement international, présidera le 23 février 2017 la cérémonie de plantation au Quai d'Orsay d'un arbre offert par le mémorial du 11 septembre.

Cet événement illustre les liens profonds d'amitié entre la France et les États-Unis et notre détermination à lutter ensemble contre le terrorisme. Le don du mémorial du 11 septembre constitue une marque de solidarité avec la France après les attaques terroristes qui ont endeuillé notre pays en 2015 et 2016.

La cérémonie se déroulera avec la participation de Mme Juliette Méadel, secrétaire d'État chargée de l'aide aux victimes, de M. Harlem Désir, secrétaire d'État chargé des affaires européennes, et de Mme Uzra Zeya, chargée d'affaires à l'ambassade des États-Unis en France. Des représentants des familles et des associations de victimes d'attentats terroristes, des élèves de l'École américaine de Paris et des membres de la communauté américaine en France y assisteront.

Retour sommaire


3. Soudan du Sud

Q - Quelle réponse la France compte-t-elle apporter à la grave crise humanitaire que connaît le Soudan du Sud ?

R - La France est très préoccupée par la gravité de la crise alimentaire qui frappe actuellement le Soudan du Sud et d'autres pays de la région.

Nous nous concertons avec les Nations unies - en particulier avec le bureau de coordination des affaires humanitaires et le Programme alimentaire mondial - afin de mettre rapidement en place, dans un contexte opérationnel extrêmement difficile, une réponse coordonnée et efficace.

L'engagement du gouvernement du Soudan du Sud à ouvrir un accès sécurisé aux ONG vers les régions frappées par cette crise alimentaire est une étape importante, qui doit être rapidement concrétisée.

Cette crise est la conséquence directe du conflit au Soudan du Sud et des violations incessantes du cessez-le-feu. La France appelle toutes les parties à déposer les armes et à mettre en oeuvre sans délai l'accord de paix de 2015.

Retour sommaire


4. Terrorisme

Q - «Le Point» relate l'indignation des familles des victimes françaises de l'attentat du 26 février 2007 en Arabie saoudite, qui dénoncent l'inaction des autorités françaises. Que répondez-vous ?

R - Les faits relatés dans l'article que vous mentionnez sont inexacts.

Notre ambassade à Riyad est en contact régulier avec les familles des victimes et est à leur disposition, comme le centre de crise et de soutien du ministère des affaires étrangères.

Notre ambassade demeure en étroite relation avec les autorités saoudiennes sur ce sujet./.

Retour sommaire