Dans cet espace vous pouvez

- soit faire une recherche avancée sur tous les points de presse et déclarations de politique étrangère

 

- soit sélectionner une date 


Point de presse du 23 février 2017


Sommaire



Au point de presse de ce jour, le porte-parole a fait les déclarations suivantes :



1. Syrie - Nations unies - Reprise des négociations inter-syriennes (Genève, 23 février 2017)

La France salue la reprise des négociations inter-syriennes, ce jeudi 23 février à Genève, sous l'égide des Nations unies et de l'envoyé spécial du secrétaire général, M. Staffan de Mistura, à qui nous réitérons notre plein soutien.

La France rappelle que seule une solution politique permettra une paix durable pour la Syrie. La feuille de route des négociations, agréée collectivement par la communauté internationale, est claire : le communiqué de Genève et la résolution 2254 du conseil de sécurité.

La France souligne la nécessité que les parties abordent ces négociations de bonne foi et avec la volonté d'aboutir. Elle souhaite que toute la communauté internationale contribue à leur succès.

Il est, par ailleurs, crucial que les pourparlers qui s'ouvrent se traduisent par des progrès significatifs pour un accès humanitaire sûr, immédiat et sans entrave aux populations dans le besoin et pour un strict respect de la cessation des hostilités.

Retour sommaire


2. Andorre - Entretien de M. Harlem Désir avec M. Gilbert Saboya, ministre des affaires étrangères (Paris, 23 février 2017)

M. Harlem Désir, secrétaire d'État chargé des affaires européennes, a reçu aujourd'hui M. Gilbert Saboya, ministre des affaires étrangères d'Andorre.

Cet entretien a permis d'évoquer l'actualité européenne et de faire le point sur les négociations en cours en vue de la signature d'un accord d'association avec l'Union européenne.

Retour sommaire


3. Chypre - Processus de négociations (Paris, 23 février 2017)

Nous regrettons l'annulation de la réunion prévue ce jour entre M. Nicos Anastasiades, président de la République de Chypre, et M. Mustafa Akinci, dirigeant de la communauté chypriote turque.

Cette rencontre aurait dû marquer la reprise des discussions inter-chypriotes.

La France se tient aux côtés des parties pour que l'objectif de la réunification, qui semble aujourd'hui à portée de main, soit atteint./.

Retour sommaire