Dans cet espace vous pouvez

- soit faire une recherche avancée sur tous les points de presse et déclarations de politique étrangère

 

- soit sélectionner une date 


Point de presse du 27 mai 2016


Sommaire



Au point de presse de ce jour, le porte-parole a fait les déclarations et répondu aux questions suivantes :



1. Diplomatie économique - Entretien de M. Jean-Marc Ayrault avec M. Bentéjac, président du comité national des conseillers du commerce extérieur (Paris, 30 mai 2016)

M. Jean-Marc Ayrault, ministre des affaires étrangères et du développement international, s'entretiendra le 30 mai avec M. Alain Bentéjac, président du comité national des conseillers du commerce extérieur de la France.

Le ministre remerciera le comité national des conseillers du commerce extérieur de la France pour son appui aux réformes engagées par le gouvernement pour moderniser le dispositif de soutien public à l'export. Il saluera la contribution de M. Bentéjac aux travaux du conseil d'administration de Business France, dont il assure la vice-présidence.

Les discussions permettront également de préparer le «deuxième forum des PME à l'international», qui se tiendra le 14 juin au centre de conférences ministériel et dont M. Jean-Marc Ayrault assurera la clôture.

Retour sommaire


2. Slovaquie - Déplacement de M. Harlem Désir à Bratislava (27 mai 2016)

M. Harlem Désir, secrétaire d'État chargé des affaires européennes, se rend aujourd'hui à Bratislava.

À quelques semaines de la présidence slovaque du conseil de l'Union européenne, il échangera avec M. Miroslav Lajčák, ministre slovaque des affaires étrangères, et avec son homologue, M. Ivan Korčok, sur les grands sujets de l'actualité européenne, y compris la crise des réfugiés.

À l'occasion de son déplacement, M. Harlem Désir fera également le point sur le renforcement de nos relations bilatérales dans le cadre du partenariat stratégique franco-slovaque.

Retour sommaire


3. UNESCO - Inscription de l'oeuvre architecturale de Le Corbusier au patrimoine mondial

La candidature de l'oeuvre architecturale de Le Corbusier au patrimoine mondial, présentée au titre des biens culturels, est le fruit d'une coopération internationale qui réunit sept États (Allemagne, Argentine, Belgique, France, Inde, Japon, Suisse).

Elle concerne 17 réalisations sur trois continents, dont la Maison du docteur Curutchet à La Plata en Argentine, le Musée National des Beaux-Arts de l'Occident Taito-Ku au Japon, Chandigarh en Inde, ou encore la Cité Radieuse à Marseille.

L'inscription de l'oeuvre de Le Corbusier sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco consacrerait sa valeur exceptionnelle et permettrait de renforcer sa préservation et sa conservation partout dans le monde.

Cette candidature sera examinée par le comité du patrimoine mondial lors de sa 40ème session qui se tiendra à Istanbul du 10 au 20 juillet 2016.

Retour sommaire


4. OTAN

Q - Quels sont les sujets qui vont être abordés par le ministre le 2 juin avec le secrétaire général de l'OTAN, M. Stoltenberg ?

R - Ils évoqueront les principaux sujets d'actualité internationale ainsi que la préparation du sommet de Varsovie, qui se tiendra les 8 et 9 juillet.

Retour sommaire


5. Processus de paix au Proche-Orient

Q - Quand aurons-nous la liste des participants à la conférence du 3 juin ?

R - Nous sommes encore en train de recevoir des confirmations des différents participants. Nous vous communiquerons cette liste sans doute en milieu de semaine prochaine.

Retour sommaire


6. Liban

Q - Pourquoi la visite du ministre au Liban a-t-elle été annulée ?

R - Cela s'est fait en accord avec les autorités libanaises. Il ne s'agit pas d'une annulation mais d'un simple report lié aux contraintes d'agenda. Nous attachons beaucoup d'importance à la relation de la France avec le Liban.

Retour sommaire


7. Syrie

Q - Sur la Syrie, l'envoyé spécial hier a dit qu'il n'y aurait pas de reprise des négociations avant au moins deux à trois semaines. Est-ce que vous pensez que la date du 1er août prévue pour le lancement de la transition politique peut être maintenue ?

R - C'est la date qui a été retenue par la communauté internationale dans la résolution 2254 du conseil de sécurité des Nations unies, elle est d'une grande importance.

Les négociations politiques sont liées à la situation sur le terrain et leur reprise implique la cessation des hostilités et l'arrêt des violences.

Malheureusement pour le moment nous sommes préoccupés par les manquements répétés à la cessation des hostilités et le blocage systématique de l'accès humanitaire par le régime contrairement aux engagements pris et aux demandes qui ont été formulées le 17 mai à Vienne par le groupe international de soutien à la Syrie.

Q - Est-ce que vous pouvez commenter la déclaration russe selon laquelle la France a refusé son aide pour les opérations au nord de Raqqa ? Est-ce exact ?

R - La seule chose que je dirais sur les opérations militaires, c'est que la France participe quotidiennement aux efforts de la coalition qui font reculer Daech en Irak et en Syrie notamment par ces frappes aériennes./.

 

Retour sommaire