Dans cet espace vous pouvez

- soit faire une recherche avancée sur tous les points de presse et déclarations de politique étrangère

 

- soit sélectionner une date 


Déclarations officielles de politique étrangère du 29 juillet 2014


Sommaire



1. Point de presse du porte-parole - Déplacement de M. Harlem Désir à Berlin - Tourisme/Finalisation des statistiques sur le tourisme pour l'année 2013 - Libye (Paris, 29/07/2014)

Au point de presse de ce jour, le porte-parole a fait les déclarations et répondu aux questions suivantes :

Déplacement de M. Harlem Désir à Berlin (30 juillet 2014)

M. Harlem Désir, secrétaire d'État chargé des affaires européennes, se rendra demain à Berlin pour y rencontrer M. Michael Roth, ministre adjoint allemand chargé des affaires européennes, et M. Sandro Gozi, secrétaire d'État italien aux affaires européennes et président en exercice du conseil des Affaires générales.

Les entretiens porteront sur les priorités de l'Europe pour les cinq prochaines années, en particulier la croissance et l'emploi, notamment des jeunes, les droits fondamentaux au sein de l'Union européenne, ainsi que les politiques d'asile et d'immigration.

Tourisme - Finalisation des statistiques sur le tourisme pour l'année 2013

Les statistiques sur le tourisme, préparées annuellement par la direction générale de la compétitivité, de l'industrie et des services et par la Banque de France, ont été finalisées.

En 2013, le nombre de touristes étrangers arrivant en France s'établit à 84,7 millions, soit une croissance de 2,0 % par rapport à 2012 (83,0 millions). Le nombre de touristes étrangers arrivant en Europe a augmenté de 5% entre 2012 et 2013, selon l'Organisation mondiale du tourisme.

En outre, selon une enquête de l'Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), la croissance du nombre des nuitées des touristes étrangers dans les hébergements de tourisme collectifs français s'établit à 4,6 %. La durée des séjours des touristes étrangers en France s'allonge.

Ces chiffres sont positifs dans l'ensemble et confirment que la France, qu'il s'agisse des touristes français ou étrangers, est une destination touristique très attractive. C'est particulièrement vrai pour les touristes asiatiques, dont les arrivées en France ont augmenté de 12,9 % entre 2012 et 2013.

Le tourisme est un secteur en expansion, dont la taille va doubler d'ici 2030 (deux milliards de touristes). Il est essentiel de poursuivre tous les efforts pour que le tourisme français soit le premier au monde, et que la France soit en mesure d'accueillir 100 millions de touristes, objectif fixé à l'occasion de la clôture des Assises du tourisme le 19 juin dernier.

Libye

Q - Le gouvernement libyen a demandé de l'aide à plusieurs pays pour faire face aux graves incendies à Tripoli de plusieurs dépôts d'hydrocarbures. La France a-t-elle été sollicitée et si oui, quelle réponse a été donnée aux autorités libyennes ?

R - La Libye vient de solliciter formellement l'aide de la France pour éteindre l'incendie qui s'est déclenché dans un dépôt de pétrole à Tripoli.

Les violences dans la capitale rendent très difficile l'accès à la zone concernée.

Q - Où en est-on de l'évacuation des Français à Tripoli ? Quelles mesures ont été prises pour faciliter leur départ ?

R - Tous nos compatriotes ont été invités à quitter le pays et à entrer au plus vite en contact avec notre ambassade à Tripoli à cet effet.

Toutes les mesures pour faciliter leur départ sont prises. Notre ambassade et le centre de crise sont totalement mobilisés pour les soutenir.

La communauté française en Libye est à présent très réduite en nombre./.

Retour sommaire


2. Ukraine - Russie - Entretien avec M. Obama, Mme Merkel, M. Cameron, et M. Renzi - Communiqué de la présidence de la République (Paris, 28/07/2014)

Le président de la République s'est entretenu, en début d'après-midi, avec le président américain, la chancelière allemande, le Premier ministre britannique et le président du Conseil italien de la situation en Ukraine et à Gaza.

Alors que les combats se poursuivent dans l'est de l'Ukraine, ils ont souligné une nouvelle fois l'importance de trouver une solution politique à la crise actuelle.

Malgré les nombreux appels adressés au président Poutine, ils ont regretté que la Russie n'ait pas fait effectivement pression sur les séparatistes afin de les amener à négocier ni n'ait pris les mesures concrètes attendues d'elle afin d'assurer le contrôle de la frontière russo-ukrainienne.

Ils ont marqué leur vigilance à l'égard de tout soutien militaire direct que la Russie pourrait apporter aux séparatistes dans les combats.

Les cinq chefs d'État et de gouvernement ont confirmé, dans ces conditions, leur intention d'adopter de nouvelles mesures à l'encontre de la Russie.

Ils ont souhaité que les dirigeants russes adoptent une approche réellement coopérative dans la gestion de la crise ukrainienne.

Ils ont marqué leur disponibilité à poursuivre leurs contacts avec Moscou. (...)./.

(Source : site Internet de la présidence de la République)

Retour sommaire


3. Israël - Territoires palestiniens - Entretien avec M. Obama, Mme Merkel, M. Cameron, et M. Renzi - Communiqué de la présidence de la République (Paris, 28/07/2014)

Le président de la République s'est entretenu, en début d'après-midi, avec le président américain, la chancelière allemande, le Premier ministre britannique et le président du Conseil italien de la situation en Ukraine et à Gaza. (...)

Sur Gaza, ils sont convenus de redoubler leurs efforts pour obtenir un cessez-le-feu. La pression doit augmenter pour y parvenir. La dégradation de la situation ne fait le jeu que des extrémistes./.

(Source : site Internet de la présidence de la République)

Retour sommaire


4. Israël - Territoires palestiniens - Entretien téléphonique avec le président de l'Autorité palestinienne - Communiqué de la présidence de la République (Paris, 28/07/2014)

Le président de la République s'est entretenu par téléphone avec M. Mahmoud Abbas, président de l'Autorité palestinienne.

Il l'a informé que la France allait procéder au versement d'une première tranche d'aide budgétaire de 8 millions d'euros à l'Autorité palestinienne qui s'ajoutera à l'aide humanitaire exceptionnelle de 3 millions d'euros déjà débloquée pour la population de Gaza.

Dans le prolongement de la réunion internationale qui s'est tenue samedi à Paris, il a réitéré la pleine mobilisation de la France en faveur d'un cessez-le-feu. Alors que la situation sécuritaire et humanitaire observée à Gaza appelle la mobilisation de toute la communauté internationale, le chef de l'État a souligné auprès de M. Abbas la nécessité de soutenir les démarches entamées pour obtenir une trêve durable, qui réponde aux besoins légitimes des Palestiniens en matière de développement économique et de protection des civils comme des Israéliens en matière de sécurité. Il a souligné la nécessité d'associer pleinement l'Autorité palestinienne aux efforts menés en ce sens sur la base de l'initiative égyptienne.

Le chef de l'État a enfin marqué sa conviction que cette crise venait souligner l'urgence de redonner un horizon politique aux Palestiniens et aux Israéliens : seules des négociations crédibles entre Israéliens et Palestiniens pourraient permettre la signature d'un règlement juste et définitif, établissant deux États vivant côte à côte dans la paix et la sécurité./.

(Source : site Internet de la présidence de la République)

Retour sommaire


5. Japon - Communiqué conjoint du ministre de la défense français et du ministre de la défense du Japon (Paris, 29/07/2014)

À l'invitation de M. Itsunori Onodera, ministre de la défense du Japon, M. Jean-Yves Le Drian, ministre de la défense de la République française, a effectué une visite au Japon du 28 au 29 juillet 2014. Cette visite s'inscrit dans la continuité des nombreuses rencontres de haut niveau entre nos deux pays depuis la visite d'État du président de la République française au Japon en juin 2013, qui fut suivie par la rencontre entre les ministres des affaires étrangères et de la défense de nos deux pays en janvier 2014 puis celle de M. Shinzo Abe, Premier ministre du Japon en France en mai dernier. Les questions de sécurité internationale, de coopération et d'échanges de défense ont constitué un élément majeur de chacune de ces rencontres et la présente visite de M. Le Drian illustre une nouvelle fois le partenariat d'exception qu'ont engagé nos deux pays.

Les deux ministres ont évoqué les grands sujets internationaux d'intérêt commun, notamment la situation régionale en Asie-Pacifique, en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique, ainsi que les actions de coopération opérationnelle que nos deux pays envisagent de conduire notamment en Afrique ou dans la région du Pacifique.

M. Onodera a présenté le processus conduit récemment par le gouvernement japonais et la décision du Cabinet de revoir la législation nationale en matière de sécurité. M. Le Drian a salué la détermination et les efforts du gouvernement japonais pour contribuer de façon plus active à la paix et à la stabilité internationale, ce qui permettra d'accroître les opportunités de coopération entre les deux pays.

Les deux ministres ont constaté avec satisfaction les progrès de notre relation dans le domaine des équipements de défense, illustrés notamment par la participation de l'industrie japonaise de défense au salon Eurosatory en juin dernier et par l'engagement des discussions en vue de la conclusion d'un accord sur la coopération en matière d'équipements et de technologies de défense. Cet accord devrait permettre une gestion appropriée du transfert d'équipements de défense, dans le cadre de projets concrets de coopération, notamment en matière de systèmes de drones, identifiés comme sujets d'intérêts communs par le comité sur la coopération en matière d'équipements de défense entre le Japon et la France, mis en place en janvier 2014.

Compte tenu des progrès réalisés ces dernières années entre les deux pays en matière de coopération et d'échanges de défense, les deux ministres ont également signé une déclaration d'intention relative à la coopération et aux échanges de défense. Illustration des progrès de cette coopération bilatérale, les deux ministres se sont félicités de la publication d'une brochure commune sur la politique des ressources humaines du ministère de la défense japonaise et du ministère de la défense française qui est le fruit d'une coopération exemplaire des directions des ressources humaines des deux ministères./.

(Source : site Internet du ministère de la défense)

Retour sommaire