Dans cet espace vous pouvez

- soit faire une recherche avancée sur tous les points de presse et déclarations de politique étrangère

 

- soit sélectionner une date 


Point de presse du 13 octobre 2014


Sommaire



Au point de presse de ce jour, le porte-parole a fait les déclarations et répondu aux questions suivantes :



1. République tchèque - Déplacement de M. Harlem Désir à Prague (13 octobre 2014)

M. Harlem Désir, secrétaire d'État chargé des Affaires européennes, se rend aujourd'hui à Prague afin de s'entretenir avec son homologue tchèque, M. Tomás Prouza. Il sera aussi reçu par M. Lubomír Zaorálek, ministre des Affaires étrangères.

M. Désir évoquera avec ses interlocuteurs les grands enjeux européens, notamment la relance de l'investissement et les questions climatiques et énergétiques dans la perspective du Conseil européen des 23 et 24 octobre.

Ce déplacement sera également l'occasion pour M. Désir de rencontrer des représentants de notre communauté d'affaires en République tchèque et de faire le point sur le renforcement des échanges économiques bilatéraux.

Retour sommaire


2. Première session de l'Assemblée des Français de l'étranger (Paris, 6-10 octobre 2014) - Bilan

L'Assemblée des Français de l'étranger a clos le 10 octobre sa première session.

Cette session a notamment permis à l'Assemblée des Français de l'étranger d'élire ses instances dirigeantes. La présidence sera ainsi assurée par M. Marc Villard (circonscription Asie et Océanie), qui sera secondé dans ses fonctions par deux vice-présidents, Mme Martine Schoeppner (circonscription Allemagne, Autriche, Slovaquie, Slovénie, Suisse) et M. Georges-Francis Seingry (circonscription Benelux). Six commissions de travail ont également été créées. Le rapport du gouvernement sur la situation des Français de l'étranger et les politiques en leur faveur a par ailleurs été présenté aux élus.

À cette occasion, M. Matthias Fekl, secrétaire d'État chargé du Commerce extérieur, de la Promotion du tourisme et des Français de l'étranger, a annoncé plusieurs mesures de simplification administrative. L'inscription en ligne au registre des Français établis hors de France sera possible d'ici à deux ans. En outre, dans plusieurs pays, il sera mis fin à la double comparution pour l'obtention d'un passeport : il sera désormais possible soit de venir le chercher son passeport au guichet, soit de se le faire adresser par courrier, aux frais du bénéficiaire.

La prochaine session est prévue le 16 mars 2014.

Retour sommaire


3. Ã‰gypte - Accident de la route (13 octobre 2014)

Un accident de la route a coûté la vie à trente personnes et fait de nombreux blessés en Haute-Égypte ce matin.

La France adresse toutes ses condoléances aux familles des victimes.

Dans ces circonstances douloureuses, elle assure les autorités et le peuple égyptiens de sa solidarité.

Retour sommaire


4. Agence France Presse - Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre (11 octobre 2014)

Nous félicitons chaleureusement MM. Mohammed Al-Shaikh et Bulent Kilic, photographes de l'Agence France Presse, qui ont reçu le 11 octobre les premier et troisième prix Bayeux-Calvados dans la catégorie «photo professionnelle».

Depuis 1994, la ville de Bayeux, associée au conseil général du Calvados, organise ce prix destiné à rendre hommage aux journalistes qui exercent leur métier dans des conditions périlleuses pour nous permettre d'accéder à une information libre.

MM. Al-Shaikh et Kilic ont été récompensés pour leur grand professionnalisme et leur courage au service de la liberté de l'information, à la suite de reportages portant respectivement sur les manifestations au Bahreïn et sur le mouvement de contestation sur la place Maïdan à Kiev.

La France est mobilisée en faveur du travail des journalistes et de leur sécurité. C'est à notre initiative que les Nations unies ont instauré, chaque 2 novembre, une «journée internationale pour mettre fin à l'impunité des crimes contre les journalistes».

Retour sommaire


5. Russie

Q - Est-ce que vous avez un commentaire sur la livraison du Mistral ?

R - Nous avons répondu à cette question lors du dernier point de presse électronique en rappelant les propos du Ministre : «s'agissant du Mistral, le président a défini notre position. Un contrat avait été signé en 2011, du temps de la présidence de M. Sarkozy. Ce contrat a été signé et c'est la règle, lorsque les contrats sont signés, qu'ils soient honorés. Mais évidemment il ne peut être honoré que si d'un côté le cessez-le-feu est respecté et de l'autre une solution politique est engagée».

Retour sommaire


6. Ukraine

Q - Est-ce que vous avez un commentaire sur la possibilité de déployer les drones de surveillance français en Ukraine ?

R - À la demande de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, la France et l'Allemagne sont en train de définir une possible contribution à la mission d'observation en Ukraine.

Une mission exploratoire a eu lieu fin septembre pour étudier la faisabilité de ce projet. Des discussions sont toujours en cours sur les modalités d'un éventuel déploiement.

Retour sommaire


7. Conférence internationale pour la reconstruction de la bande de Gaza

Q - Quelle est votre opinion sur les résultats obtenus par la Conférence internationale pour la reconstruction de la bande de Gaza et la promesse des pays donateurs à fournir une aide aux Palestiniens de plus de 5 milliards de dollars ?

R - Je vous rappelle la déclaration que nous avons faite hier soir à l'issue de la conférence organisée au Caire :

«Laurent Fabius a co-présidé dimanche 12 octobre la conférence du Caire pour la Palestine et la reconstruction de Gaza. Il s'est entretenu notamment avec le président Abbas, le secrétaire général de la Ligue arabe et ses homologues américain, égyptien, norvégien, et italienne. Il a annoncé que la France mobilise en 2014 40 millions d'euros en soutien au peuple palestinien.

Laurent Fabius a souligné la nécessité de sortir du cycle tragique de destruction-reconstruction à Gaza. Il a appelé les parties à conclure sans délai un cessez-le-feu durable qui permette de lever le blocus de la Bande de Gaza comme de répondre aux préoccupations sécuritaires légitimes d'Israël. Il a réitéré au président Abbas le soutien de la France au processus de réconciliation inter-palestinien. Ils sont convenus d'organiser le premier séminaire intergouvernemental franco-palestinien en France début 2015. Laurent Fabius a fait valoir l'urgence de sortir de l'impasse politique et, compte tenu des échecs précédents, d'adapter la méthode de négociations. Il a plaidé pour qu'un élan collectif associant davantage la communauté internationale vienne accompagner la reprise des négociations et permette d'aboutir, enfin, à une conclusion positive.»

Notre effort, conjugué à ceux des autres partenaires internationaux, doit permettre de répondre aux besoins humanitaires les plus urgents et d'envisager concrètement la reconstruction et le développement de Gaza.

Retour sommaire


8. Bolivie

Q - Quel est votre réaction pour la réélection du président Evo Morales en Bolivie ? À votre avis, quel est l'avenir des relations entre la France et la Bolivie après cet événement ?

R - Les autorités françaises félicitent le président Morales de sa réélection.

La France est attachée au développement de ses relations avec la Bolivie dans tous les domaines.

Le président de la République l'a encore rappelé le mois dernier, lors de son entretien avec son homologue bolivien en marge de l'Assemblée générale des Nations unies.

Retour sommaire


9. Maroc

Q - La décision du Quai d'Orsay de mettre le Maroc parmi les 40 pays placés en zone «grande vigilance» dans la foulée de l'assassinat d'Hervé Gourdel en Algérie a mis à mal le tourisme marocain. Même les professionnels en France déplorent une réaction «épidermique». Avez-vous pris en compte dans votre décision les graves conséquences sur ce secteur clé de l'économie marocaine ?

R - Le rôle du ministère des Affaires étrangères et du Développement international est de fournir à nos compatriotes les recommandations de sécurité les plus actualisées possibles.

Notre analyse tient compte de la situation différente de chaque pays et, au sein d'un pays donné, de la situation dans chaque région. Elle donne lieu à la fois à un référencement par des codes couleur (vert, jaune, orange, rouge) et à des recommandations écrites. C'est de l'ensemble de ces «conseils aux voyageurs» - codes couleur et recommandations écrites qu'il convient de prendre connaissance. Ils font l'objet d'une actualisation en temps réel.

En raison du risque sécuritaire lié à l'intervention contre Daech, nous avons invité depuis le 19 septembre les Français résidant ou de passage dans une quarantaine de pays à renforcer leur vigilance. S'agissant du Maroc, à l'exception d'une bande frontalière au Sud, la quasi-totalité de ce pays figure en vert./.

Retour sommaire